Message aux Loir-et-Chériens – #covid Avril 2020

Chers Loir-et-Chériens,

Au-delà de nos innombrables échanges quotidiens par téléphone ou par mail, je viens à nouveau devant vous pour vous rendre compte de mon action dans notre Loir-et-Cher.

1- Tout d’abord, JE VEUX REDIRE COMBIEN JE SUIS MARQUE PAR VOTRE REMARQUABLE CIVISME : le respect des règles des gestes barrières ou de confinement par la quasi-totalité des Loir-et-Chériens mais aussi l’implication exceptionnelle de nos soignants, de nos médecins, de nos infirmiers, de nos personnels des Ehpad, de nos maires et élus locaux, du président du Conseil départemental, Nicolas Perruchot, avec qui je suis en contact quotidien, de nos gendarmes, de nos pompiers, de nos services publics et de tout le peuple travailleur qui tiennent nos territoires debout : les caissières, les livreurs, les professeurs, les agriculteurs, les éboueurs et tant d’autres. Ce sens de l’engagement et la juste fraternité constituent les valeurs de nos territoires ruraux et nous devons en être fiers.

2- Je veux aussi vous présenter à nouveau toutes les MESURES D’URGENCE SANITAIRE, ECONOMIQUE ET SOCIALE que nous avons mises en œuvre dans notre département et notre région pour aider et soutenir tous ceux qui en ont besoin :

– sur le plan sanitaire, avec les élus régionaux et départementaux, autour de Nicolas Perruchot et les autorités administratives, nous essayons de palier aux grands retards du Gouvernement et de l’Etat sur les masques, les tests, les lits de réanimation, les respirateurs… Comme le week-end dernier avec l’IMDS de Lamotte-Beuvron.

– sur le plan économique, le fonds de solidarité de 1500€ puis de 5000€ pour les indépendants et les artisans ; les prêts bancaires garantis par l’Etat pour des prêts jusqu’à 25% du chiffre d’affaire pour les entreprises ; la mise en œuvre et le financement du chômage partiel. À l’heure où je parle, ce sont près de 1 900 demandes et 2,4 millions d’euros sollicités pour le fonds de solidarité dans le Loir-et-Cher.

– sur le plan social, je veux saluer, l’implication des aides à domicile, de l’ADMR ou encore les nombreuses initiatives des associations, comme « TousBénévolesEnSologne » que j’ai parrainée et qui a fédéré près d’une centaine de bénévoles pour soutenir nos artisans, nos Ehpad ou encore nos anciens isolés à travers une chaîne de solidarité par téléphone. Chaque semaine, je suis en contact avec les crèches, les parents ou structures de gardes d’enfants pour trouver les solutions d’accompagnement financier : par exemple, nous avons obtenu des aides supplémentaires de la CAF ou encore le relèvement du plafond du quotient familial à 1000 euros pour les familles.

3- NOUS NE POUVONS PAS AUSSI ETRE DUPES ET NAÏFS SUR LES IMMENSES FAILLES que nous découvrons quotidiennement, liées à la bureaucratie française, aux mensonges du Gouvernement, au laxisme et à l’idéologie mondialiste. Oui, nous manquons de masques, de tests, de blouses et de tant d’autres choses… Nous devons être mobilisés face aux lenteurs des banques, à l’absence des assurances et aux inquiétudes quotidiennes et légitimes de nos concitoyens. Oui, nous devons tout mette en œuvre pour que le déconfinement soit opérationnel le 11 mai prochain. Oui, nous devons exiger la production et la distribution de masques et de tests pour tous. Oui, nous devons associer les maires, les parents et les professeurs pour choisir collectivement les dates de reprises des écoles dans l’absolue sécurité sanitaire. Oui, nous devons dénoncer le laxisme du Gouvernement qui a décidé de libérer 9923 détenus (dont des dizaines d’islamistes radicalisés) depuis le 17 mars dernier, ce qui entraînera bientôt une explosion de la délinquance. Oui, nous devons refuser la mainmise de la haute administration et de la bureaucratie sur notre pays : la gestion de la santé par des ARS déconnectées du réel, ça suffit. Nous devons redonner le pouvoir aux élus locaux au plus près du terrain.

Sur ces enjeux, et pour répondre à vos légitimes attentes, j’ai déposé, en votre nom, trois propositions de loi à l’Assemblée nationale au mois d’avril, déjà cosignées par plusieurs dizaines de parlementaires :

– la création d’un état de catastrophe sanitaire pour actionner les assurances dans la protection des pertes d’exploitation des petites entreprises ;

– la suppression pendant trois mois des charges sociales et fiscales qui pèsent sur les artisans, les agriculteurs, les commerçants, les indépendants… Un report ne suffira pas.

– la création d’une prime exceptionnelle défiscalisée jusqu’à 5000 euros pour tous les travailleurs et ceux qui permettent à la France de se tenir debout. Nous devrons encore aller plus loin avec la défiscalisation des heures supplémentaires et la généralisation de l’intéressement et la participation. 

4- Vous le savez, je porte la conviction que PERSONNE NE DOIT ETRE LAISSE SUR LE BORD DU CHEMIN. Je vous redis qu’avec notre équipe et tous les élus, nous sommes à votre disposition par mail guillaumepeltier.depute@gmail.com ou par téléphone au 06 49 35 35 47. Nous gérons près d’une centaine de dossiers d’urgence par jour mais n’hésitez pas à nous écrire pour vous redonner les principaux contacts utiles pour trouver le bon interlocuteur.

5- Enfin, je veux vous dire que CETTE CRISE N’EST PAS UNE CRISE DE PLUS. C’EST LA FIN D’UN MONDE. Pendant des décennies, nos gouvernants nous ont vendu une société sans frontière, sans nation, sans racine, sans agriculture, sans industrie, sans village, sans souveraineté… Tous ces mots ont été jetés en pâture et la mondialisation heureuse est devenue le malheur des peuples, sacrifiés sur la seule logique des profits, du consumérisme et de l’immédiateté. Ce sont donc quarante années d’échec du mondialisme financier, couplé à la bureaucratie centralisée, que cette crise vient aussi solder.

NOUS DEVONS DONC PROMOUVOIR AVEC FORCE LES VALEURS DE LA MAJORITE SILENCIEUSE.

Je suis gaulliste, je crois en l’Etat-nation et l’Etat-stratège, en notre souveraineté industrielle, agro-alimentaire et sanitaire, en une meilleure répartition des richesses entre le capital et le travail, en la force de nos provinces, en la défense de notre patrimoine naturel et en l’idéal de justice.

Fort de nos si nombreux échanges et de vos milliers de message, je lance quatre appels solennels :

Soutenons nos agriculteurs en achetant local et en imaginant une écologie positive de la consommation locale !

Soutenons nos acteurs touristiques en renonçant, cet été et à l’automne, aux voyages à l’étranger et en partant en vacances dans notre si beau pays !

Soutenons les travailleurs en assumant de faire de la hausse des salaires et des revenus la priorité du redressement économique et social français !

Soutenons une meilleure gestion des deniers publics en luttant contre la bureaucratie, contre les gaspillages, contre la rente de quelques-uns par un grand plan de lutte contre les fraudes fiscales et sociales.

Poursuivons nos efforts pour protéger notre santé et celle de nos concitoyens. Mobilisons-nous pour rebâtir notre patrie. Engageons-nous pour servir les plus fragiles et les plus inquiets dans notre Loir-et-Cher. Vous pouvez compter sur ma détermination absolue.

Bien fidèlement.

Guillaume Peltier, votre député

Abonnez-vous aux actualités de Guillaume Peltier

Restez informés de toutes mes actions, propositions de loi, évènements...

* En remplissant ce formulaire, je consens conformément à l’article 4 du RGPD au traitement de mes informations personnelles. J’accepte d’être inscrit aux newsletters et aux communications de Guillaume Peltier. Pour plus d’informations : voir la Politique de confidentialité

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
    Cart