[Tribune] La dictature de la pensée unique, les ravages de l’islamo-gauchisme

Chers ami(e)s,

L’islamisme est notre ennemi, nous devons gagner cette guerre. D’autant que l’islamisme trouve des complices au sein d’une partie de la gauche. Je veux vous l’expliquer. Née sous la plume de l’écrivain Pierre André-Taguieff en 2000, la genèse de l’islamo gauchisme voit le jour dans la seconde moitié des années 1970. C’est en effet depuis Neauphle-le-Château dans les Yvelines que cette nébuleuse est apparue, où l’ayatollah Khomeyni a l’habitude de recevoir de nombreux fidèles iraniens en exil et intellectuels de gauche. Il y prépare la chute du régime du Shah et l’accuse de désislamiser l’Iran. L’Imam est à cette époque soutenu par une partie importante du monde communiste iranien et se voit apprécié par une part croissante de la sphère intellectuelle de la gauche qu’incarnent Sartre ou Foucault.

La porosité entre Khomeyni et la gauche intellectuelle est telle que l’auteur des Mouches va lui rendre visite à plusieurs reprises dans sa résidence de Neauphle-le-Château et présider le Comité pour la défense des prisonniers politiques iraniens. Michel Foucault, également complice, lui a rendu visite dans les Yvelines et s’est même rendu par deux fois en Iran. Cette fascination du régime islamiste instauré en février 1979 et cette prise de parti idéologique de la gauche intellectuelle étaient précurseurs de la connivence entre une partie de la gauche et l’islam politique. Il en est de même pour la perméabilité entre une frange de la cause féministe représentée par Simone de Beauvoir et le régime islamiste de Khomeyni. Qu’il est inconcevable que ces personnes dument engagées pour défendre des valeurs nobles telles que l’égalité des sexes se fourvoyèrent en soutenant des régimes oppressifs. Qu’il est regrettable que les féministes les plus intransigeantes soient prises de cécité lorsqu’il s’agit de l’islamisme le plus misogyne ou homophobe.

Ce flirt de la gauche avec l’islam politique s’est poursuivi en 2010 avec Olivier Besancenot qui a présenté une candidate voilée. Ce jeu de séduction de la gauche envers les islamistes n’était pas leur premier fait d’armes puisqu’en janvier 2009 le NPA, les Verts et le PCF s’étaient déjà rendus aux manifestations palestiniennes contre Israël.

Ce qui était jusqu’ici un phénomène naissant est aujourd’hui une nébuleuse pro-active. Quiconque s’oppose à la pensée unique de ces islamos-gauchistes bien pensants se voit censuré ou insulté en place publique. L’islamo-gauchisme gangrène la société de telle sorte que les sbires de cette idéologie dénoncent un racisme d’Etat, systémique, qui discrimine positivement les blancs. Ce sont ces mêmes individus qui nient le racisme, pourtant bien réel, anti-blanc. Ce sont ces individus qui encouragent une concurrence victimaire en faisant l’apologie de la repentance et en agitant le drapeau de la culpabilité. Cette volonté de déboulonner nos statues comme pour déboulonner notre histoire nationale est un phénomène grandement préoccupant. Cela est tout aussi inquiétant que ce stage pour les enseignants non ouvert aux blancs organisé par le syndicat SUD Education de Seine-Saint-Denis en 2017. Les stages d’été décoloniaux interdits aux blancs, la censure, en 2019, par des membres de l’Unef-Sorbonne de la pièce des Suppliantes du tragédien grec Eschyle qui se jouait, selon la tradition, avec des masques noirs portés par certains comédiens sont symptomatiques de l’explosion concrète de l’islamo-gauchisme. Les propos récents et stigmatisants de Camélia Jordana disant que « les hommes blancs sont responsables de tous les maux de la terre » sont choquants et témoignent du développement important que prend au sein des bien-pensants cette idéologie.

Ces atténuations permanentes de l’islam politique par ces intellectuels, ces artistes et ces personnalités politiques de gauche et d’extrême-gauche conduisent à une progression importante de l’islamisme. Cette progression est telle que nos professeurs sont menacés par les islamistes, que des fillettes musulmanes ne vont plus à la piscine dans le cadre scolaire, que certains refusent de se faire soigner par un médecin à l’hôpital au motif que celui-ci est d’un sexe différent. Sans parler des attaques redoutables dont sont victimes quotidiennement nos forces de sécurité, accusées de tous les maux, comme s’il s’agissait d’affaiblir l’une des dernières grandes institutions républicaines : à ce titre, le comble est sans aucun doute la Défenseur des Droits, Claire Hédon, qui souhaite expérimenter l’arrêt des contrôles d’identité dans les quartiers. Cela est d’autant plus ubuesque lorsque l’on voit les dealers installer des barrages pour contrôler le trafic de drogue dans les quartiers.

Cette complaisance de cette sphère bourgeoise de la gauche vis-à-vis de l’islam politique et de la délinquance doit cesser. Cette déconstruction nationale de la part de nébuleuse islamo-gauchiste doit s’arrêter également. Il est impératif d’en finir avec l’explosion de l’islam politique.

Pour cela, vous pouvez compter sur moi.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de déposer, en votre nom, une proposition de loi à l’Assemblée Nationale visant à inscrire dans la Constitution que la France est une république laïque de tradition judéo-chrétienne afin de combattre cette idéologie islamiste.

Nous nous devons de consacrer ce droit absolu qu’est la laïcité et par la même d’affirmer, réellement, la liberté de conscience et de culte. La laïcité est ce trésor français qui permet de faire vivre ensemble ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas. Pour cela, je propose d’ajouter ce principe à notre devise républicaine. Toutefois, il apparait important de rappeler que si tous les cultes sont soumis au principe commun – et non négociable – de la laïcité, il ne s’agit pas de nier deux mille ans de culture judéo-chrétienne et humaniste. Pour faire face à la volonté nihiliste des islamos-gauchistes, je propose d’inscrire dans la Constitution que la France est une République laïque de tradition judéo-chrétienne car nous devons être fiers de notre histoire, de nos origines, de nos modes de vie et de nos traditions. Nous ne pouvons et nous ne devons pas faire table rase de ces traditions qui sont le fruit de notre histoire. Comptez sur moi pour défendre fièrement notre histoire.

Comptez sur moi pour lutter contre ces négationnistes de notre histoire et ces ayatollahs de la pensée unique.

Aidez-moi à porter haut nos valeurs.

Bien fidèlement,

Guillaume Peltier,
Député de Loir-et-Cher
Vice-président délégué les Républicains

Abonnez-vous aux actualités de Guillaume Peltier

Restez informés de toutes mes actions, propositions de loi, évènements...

* En remplissant ce formulaire, je consens conformément à l’article 4 du RGPD au traitement de mes informations personnelles. J’accepte d’être inscrit aux newsletters et aux communications de Guillaume Peltier. Pour plus d’informations : voir la Politique de confidentialité

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
    Cart