CONSEIL RÉGIONAL ■ Le prébilan à mi-mandat de Guillaume Peltier (LR)

UDC. Guillaume Peltier prône une opposition constructive. PHOTO ÉRIC MALOT

« Je compte onze victoires »

Le renouvellement du conseil régional aura lieu en 2021, à une date encore indéterminée. Les élus y pensent déjà. François Bonneau, président (PS), a confirmé qu’il sera candidat à sa réélection. Guillaume Peltier, son principal opposant, ne cache pas son désir de lui ravir la Région.

Ce dernier avait le sourire en sortant de l’hémicycle du conseil régional, lors de la session du 19 décembre dernier après l’adoption du voeu dans lequel le conseil régional s’engage à encourager le covoiturage.

Une réussite de plus, estime Guillaume Peltier, président du groupe de l’union de la droite et du centre, mais aussi député du Loir-et-Cher et numéro deux du parti Les Républicains. « Je compte onze victoires », calcule Guillaume Peltier, qui les classe dans « mes valeurs : travail, ordre, territoires ».

Dans la première catégorie, l’élu régional cite le voeu demandant à l’État de ne pas signer le Mercosur, celui demandant la régionalisation de Pôle emploi ou encore celui exprimant la volonté de la Région de tester la mise en place d’un ticket carburant qui serait calqué sur le modèle du Ticket restaurant. « Ce n’est pas mis en place », admet l’élu, qui voit cependant une amorce d’encouragement au travail dans l’aide au covoiturage.

« Travail, ordre et territoires »

Dans son dossier appelé « ordre », Guillaume Peltier range la charte sur la laïcité que la Région s’est engagée à appliquer dès 2020. Cette charte devra être signée par les associations percevant des aides régionales sous peine de se les voir retirer. Le président du groupe UDC inclut aussi dans ce chapitre le voeu dans lequel la Région se montre volontaire pour accueillir un centre de service militaire volontaire sur son territoire. Il mentionne également la demande faite à la SNCF de placer, au minimum, un contrôleur par train pour limiter la fraude.

Quant aux territoires, le voeu demandant la suppression de la TVA sur les circuits courts d’alimentation, l’amendement pour développer la méthanisation ou la demande d’une contribution appliquée aux opérateurs téléphoniques en région font partie des « victoires » que s’attribue le leader de l’opposition régionale.

Il souligne enfin que lui aussi a demandé le conventionnement modulé des médecins (ils seraient mieux rétribués sur des territoires sous-dotés) et que, dès sa campagne électorale, il avait promis de fêter les 500 ans de la Renaissance.

■ Philippe Abline
Source : https://www.lechorepublicain.fr/services/journal.html 4 janvier 2020

Abonnez-vous aux actualités de Guillaume Peltier

Restez informés de toutes mes actions, propositions de loi, évènements...

* En remplissant ce formulaire, je consens conformément à l’article 4 du RGPD au traitement de mes informations personnelles. J’accepte d’être inscrit aux newsletters et aux communications de Guillaume Peltier. Pour plus d’informations : voir la Politique de confidentialité

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
    Cart